Le couple à l’épreuve de l’expatriation

Partir s’installer à l’étranger lorsqu’on est un couple ou une famille c’est exposer chacun des membres du foyer à de grands changements. Il y a le plus souvent une opportunité de carrière pour le salarié expatrié, mais que se passe-t-il pour son conjoint ?

Partir en expatriation est une aventure qui conduit à de l’éloignement géographique, à l’isolement par rapport à sa communauté d’origine et un déracinement vers le pays d’accueil.

Les épreuves que doit ainsi traverser le couple relèvent autant de la sphère privée que de la sphère professionnelle.

Même si les dynamiques familiales ne sont pas toutes identiques, (femmes au foyer, couples à double carrière), ce sont majoritairement les femmes qui sont contraintes de suivre leur conjoint. En fonction de la relation qu’entretenait l’épouse à son travail, l’expatriation peut être vécue comme un sacrifice personnel (démission, renoncement, etc.).

De plus, cette rupture d’abord professionnelle peut également devenir sociale.

Si Monsieur retrouve assez vite un cadre de travail structurant, constitué d’un poste, de tâches, de responsabilités, de collègues et d’une hiérarchie, son partenaire se retrouve face à un vide assez déroutant. Tous les repères sont à recréer, le quotidien est à réorganiser, et le réseau social à reconstituer. 

Si certaines s’ennuient et se replient sur elles-mêmes, d’autres se lancent avec enthousiasme (du moins au départ) dans les joies et le confort de leur nouvelle existence d’expatriée avec un emploi du temps d’activités chargées et plaisantes mais parfois déconnectées de tout projet personnel mûrement réfléchi. D’autres trouvent un emploi dans le pays mais celui-ci n’est pas à la hauteur de leurs espoirs (au regard de leurs compétences et expériences professionnelles).

Un sentiment d’inutilité sociale et un manque de « sens dans sa vie » peuvent émerger, avec une désagréable impression d’être à la fois incompétent et insignifiant au regard de la société.

Comment le couple peut-il surmonter cette inégalité ?

Si l’expatriation redistribue à tout niveau les cartes dans le couple et malmène son équilibre, l’expatriation peut également être une formidable opportunité pour se réinventer. On passe par des changements obligatoires, on doit repenser le « nous ». C’est une crise nécessaire, mature, qui peut aussi être l’occasion de beaux projets. Tout dépend de l’épanouissement du conjoint qui suit. C’est en termes de développement personnel et de potentiel élargi que le conjoint peut se représenter l’enjeu de l’expatriation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s